95216005_2481696665265288_6161030895626092544_o

Ouvert en 1939, le garage Rivest était situé au coin des rues Sherbrooke et de Cadillac. Il importe de rappeler que la rue Sherbrooke, peu urbanisée jusqu’aux années 1960, a longtemps servi d’autoroute sans porter le nom. Dans Mercier et Pointe-aux-Trembles, on pouvait y circuler à 70-80 km/h sur de longues distances tout en admirant le paysage rural aux pourtours. Après la rue Notre-Dame, c’était le principal axe insulaire est-ouest. Pas étonnant donc d’y voir s’installer, à partir des années 1930, des stations-service auxquelles s’ajouteront des motels (Fontainebleau, Marquis, Lucerne) et des centres commerciaux durant l’essor de l’automobile d’après-guerre. Véritable référence pour les gens de Notre-Dame-des-Victoires, le garage Rivest fut exproprié par la Commission de transport de la Communauté urbaine de Montréal (CTCUM) pour le prolongement du métro, en 1972. On y trouve aujourd’hui l’édicule sud-est de la station Cadillac, inaugurée le 6 juin 1976. La disparition du garage coïncida avec l’arrivée du concurrent Canada Tire en face sur la rue de Cadillac.

Et non … ce n’était pas un avis de recherche sur le poteau à gauche. Il s’agissait plutôt d’une affiche électorale de François-Albert Gatien, député provincial de Maisonneuve (Union nationale) entre 1944 à 1952. On voit également l’édifice de Bell en construction.

📷: Garage Rivest, angle Sherbrooke et Cadillac, 21 juillet 1948 (Archives de la Ville de Montréal, VM95-Y-1-5_21-001)

Leave a Reply