95425103_2474741795960775_2006008052334985216_n

Cette magnifique villa, surnommée Viewbank, fut construite en 1866. On pouvait l’admirer au sud de la rue Notre-Dame, entre les futures rues William-David et Bennett. À cette époque, la partie est d’Hochelaga, appelée à devenir la Ville de Maisonneuve en 1883, prenait l’allure d’une campagne. On y trouvait d’immenses domaines en bordure du fleuve, propriétés d’hommes d’affaires anglo-montréalais. Le premier propriétaire de Viewbank, James Dakers (1810-1885), est un exemple typique du « self-made-man ». Né en Écosse, il immigra à Montréal en 1840. Sept ans plus tard, en 1847, il fut embauché par la nouvelle Montreal Telegraph Company, la première à établir un réseau télégraphique au Canada-Uni. Dakers gravit rapidement les échelons de l’entreprise. Peu de temps avant sa retraite, en 1882, il occupait le poste de secrétaire du conseil d’administration.

Dakers quitta Viewbank en 1873 pour se rapprocher du centre-ville. Il loua la maison à Joseph Barsalou, encanteur, puis lui vendit l’année suivante. Après la mort de Barsalou, survenue en 1897, la villa fut louée à différents occupants jusqu’à sa vente à la Dominion Oil Cloth en 1910. C’est Hector Barsalou, fils de Joseph et fondateur de la célèbre savonnerie à l’origine de la déviation du pont Jacques-Cartier à Montréal, qui s’occupa de la vente. Peu de temps avant sa démolition, en 1928, la villa servit de laboratoire pharmaceutique.

📷: Résidence de James Dakers à Hochelaga, 1866 (Musée McCord)

Leave a Reply