Veuillez noter que notre site web est en refonte. Vous y trouverez malgré tout toutes les informations à jour.

Capsule historique

90470380_2394890667279222_5627494995666665472_n

Avec ses 726 logements répartis dans 111 immeubles, les Habitations Le Domaine occupent la quasi-totalité du quadrilatère borné par l’avenue de Granby, le boulevard Langelier et les rues Hochelaga et de Marseille. Ce mégaprojet a débuté en 1956 sous le nom de « Domaine Estria ». L’année suivante, le propriétaire recevait de la Société canadienne d’hypothèque et de logement un prêt colossal de 5,2 millions de dollars (environ 48 millions en valeur actuelle). Le gouvernement fédéral, duquel relève cet organisme, cherchait à contrer la pénurie de logement qui sévissait à Montréal depuis la fin de la guerre.

Un autre objectif était de permettre aux promoteurs de réaliser des économies d’échelle et ainsi, diminuer le prix d’achat des habitations ou dans le cas qui nous concerne, les loyers. Les premiers 3 ½ et 4 ½ se louaient respectivement 54$ et 62$ par mois, ce qui est de loin supérieur aux paiements hypothécaires de 30$-40$ demandés pour un bungalow du Village Champlain (près du métro Honoré-Beaugrand), un autre projet appuyé par le gouvernement fédéral dans les années 1950. Depuis 2016, le complexe des Habitations Le Domaine est administré par un organisme à but non lucratif.

📷: Vue aérienne des Habitations Le Domaine, 17 octobre 1978

Archives de l’Atelier d’histoire Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Fonds Marika Leclerc

Mars 2020 - Format membres

MHM en histoires

Hochelaga: du train au lien vert

Gare-dHochelaga

app-gratuite.jpg

Découvrez nos trois circuits !